Pays d'origine : Allemagne
Ascendance : Bleu de Vienne et Alaska
Importance : peu répandue

Club de race national officiel : Club français du lapin de Vienne
Clicclub3

 

Historique et généralités.
C’est un lapin de race moyenne d'origine allemande combinant le type du Bleu de Vienne avec la couleur de l'Alaska.

Après la première guerre mondiale, la pression des fourreurs à la recherche de grandes peaux noires engendra des dissensions parmi les éleveurs de lapins Alaska dépités par les difficultés qu'ils rencontraient dans leur travail de sélection..., visant la création d'un pelage qui ressemble à celui du Renard arctique. Certains demandaient alors que l'on abandonne cet objectif et que l’on accepte chez l'Alaska un pelage noir uniforme. Mais le Club international des éleveurs de Lapins Alaska s’y opposa fermement, persistant dans son ambition à vouloir créer une race avec un pelage noir parsemé de très nombreux longs poils blancs régulièrement répartis sur le corps.

Ainsi, au début des années 1920, des appels ont été lancés dans la presse spécialisée allemande pour demander aux éleveurs de créer un grand lapin noir, qui réunirait les qualités du Bleu de Vienne, son type, sa taille et sa fourrure, tout en suggérant que cela pouvait être un objectif pour le Club International du Bleu de Vienne.

L’appel a été entendu et, en 1925, le Noir de Vienne était créé. La race évolua positivement et connut un retentissant succès à la Reichsbundeschau de Leipzig en 1931.

Cependant, son expansion est restée modérée par la suite.

Admis dans le Recueil des standards français en 1984, le Noir de Vienne est encore peu répandu en France.

Bibliographie : Allegemeine Kaninchen Zeitung 1920-1924

 

Caractéristiques essentielles à rechercher :

Poids idéal compris entre 4,500 kg et 5,250 kg.
Corps cylindrique (ligne dorsale horizontale) avec une musculature puissante et compacte.
Tête forte, large, bien collée au corps avec des oreilles robustes.
Fourrure dense, relativement longue, lustrée.
Couleur : noir profond à reflet brillant.

Photo 1 : Samuel BOUCHER
Photo 2 : HK Verlag -Kaninchenzeitung

Lire aussi : Présentation des Viennes par Jacques Arnold Texte original tiré du numéro spécial de la France Cuniculicole de 1973