Pays d'origine : Allemagne
Ascendance : Lapins Fauve, Feu Noir
Importance : Peu répandue


Historique et généralités.

C'est en 1925 que Richard BENNACK de Röhrsdorf (ouest de la Saxe) projeta de créer un lapin doré, sa teinte or devrait être régulièrement répartie sur toutes les parties du corps et son type être analogue à celui du Chinchilla.
Il commença par accoupler un mâle commun de couleur "fauve" avec une femelle Japonais a dominante "jaune" extrême. Puis il essaya avec un argenté crème, ce qui n'améliora guère ses résultats mais ajouta un problème supplémentaire : l'argenture, qui s'avérera difficile à éradiquer par la suite. Mais les résultats se faisant attendre, BENNACK poursuivit ses croisement avec d'autres races: des Havane, des Chinchilla, des Feu Noir et des Néo-Roux.
La seconde guerre mondiale interrompit ses travaux et dispersa presque tout son cheptel.
En 1945, son fils reprit le flambeau avec un reliquat du cheptel paternel et avec des croisements mieux ciblés. Il profita certainement de l’importation jusque dans les années 50, de Thrianta en provenance des Pays-Bas. Il réussit à présenter les premiers Doré de Saxe à Leipzig (Allemagne de l'Est) en 1953. La race fut reconnue et admise au standard allemand en 1961.
Le Doré de Saxe a été admis au Standard français en 1984. Depuis 2015, il est jugé en France selon le Standard européen.
Rédaction initiale : Jacques CZESCHAN Bibliographie : Unsere Kaninchenrassen Oertel et Spöver Reutlingen B.J. Werner Konijnen Voeding, huisvesting en verzorging Complément Edwin Broekhuizen (décembre 2018)

Richard BENNACK

Caractéristiques essentielles à rechercher selon le Standard européen :

Poids idéal compris entre 2,750 kg et 3,250 kg. Conformation courte et trapue. Rotondité d'ensemble assez prononcée. La tête bien collée au tronc. Longueur idéale des oreilles entre 9 et 11cm. Fourrure très dense de longueur moyenne. Couleur rouge or lumineux uniformément intense et pure. Sous-couleur de tonalité dorée un peu atténuée descendant le plus profondément possible.

Photo : Michel GRUAZ


Présentation réalisée par Jean-Jacques Ménigoz (janvier 2019)