• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Normand

Envoyer Imprimer PDF

normand photo j.p gollin.jpg - 361.79 Kb

Normand - Photo : J.P. GOLLIN

Pays d'origine : France
Ascendance : lapins gris régionaux
Importance : assez répandue
Standard adopté le 20 août 1919 par la Société Française de Cuniculiculture,
et homologué le 31 octobre 1919 par la Fédération Nationale des Sociétés d'Aviculture de France.


Club de race national officiel : Club pour la Sauvegarde des Races Avi-cunicoles Normandes
Président : M. Bruno LOMENEDE
156, route du Four à Pain 76750 BOSC-ROGER SUR BUCHY

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.   - - http://attribut.dp.free.fr/index.php

Historique et généralités.
Gros Normand, Géant Normand, Lapin Normand, lequel de ces trois noms est le bon ? C’est la question que pose A . MAUMENE dans le numéro extraordinaire de la "Vie à la Campagne" publié en 1920, contestant aussi la version de NAUDIN, selon laquelle "le Normand dériverait du croisement lointain du lapin sauvage domestiqué avec le Lapin de Patagonie (Géant des Flandres) importé en 1809.

"A vrai dire", poursuit-il, "il n’y a pas exclusivement de Géant Normand , mais un gros lapin, fort, bien râblé, n’ayant ni la forme ni le poids du Géant. Dans toute la Normandie, principalement dans la région de Rouen, on rencontre un gros lapin gris, d’intensité variable, de formes courtes et larges, la fourrure épaisse et brillante, l’œil vif. Il pèse environ de trois à quatre kilogrammes, mais le cas est assez rare. Ce lapin se reproduisant toujours de même forme, de même couleur et de même poids, paraît bien être un type autochtone, et ne rien devoir de ses nombreuses qualités (quantité et délicieuse chair, développement ultra rapide, rusticité à toute épreuve) à des courants de sang étranger ...." .

Dans les Cahiers du Conservatoire Jacques ARNOLD écrit : "C’est une race très ancienne dont il est difficile de dater l’apparition, du moins sous son type actuel . Pour certains, son origine viendrait d’un lapin gris que l’on rencontrait en nombre important en Normandie, berceau de la race. Pour d’autres, comme le Professeur CORNEVIN, il serait le résultat du croisement entre le Lapin ordinaire et le Géant des Flandres. Cette race, assez rare aujourd’hui en France, était pourtant bien adaptée à sa région" conclut-il.

Admise au Standard en 1919, la race est assez répandue.

Caractéristiques à rechercher :

Poids idéal compris entre 3,500 kg et 4,250 kg.
Taille assez limitée pour faire ressortir un type court, trapu et parfaitement arrondi.
Musculature compacte.
La tête peu volumineuse, portée par un cou peu visible, est bien collée au corps.
Les oreilles ne sont pas très larges et se terminent en forme quelques peu effilée.
Fourrure serrée , assez courte et dense. Des poils recteurs discrets aident à l’obtention de la couleur recherchée.
Couleur gris garenne atténuée de nuance légèrement roussâtre. Triangle visible.
Sous-couleur bleu ardoise foncée sur tout le corps.
Entre-couleur orangée présente sur la partie supérieure du corps. Celle-ci participe à l’expression de la nuance légèrement roussâtre à obtenir.

normand-j.c. priquet.jpg - 815.44 Kb

Normand - Photo : J. C. PÉRIQUET

Fil d'Ariane : Les Races Races moyennes Normand