• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Séparator

Envoyer Imprimer PDF

 

sparator - standard ee.jpg - 733.95 Kb

Separator - photo : Standard EE

Origine : Tchéquie
Ascendance : Thuringe Feh de Marbourg et Havane
Importance : Très peu répandue
Race intégrée dans le standard le 01 mars 2006

Club de race national officiel : Club des Éleveurs de Lapins à Extrémités Colorées (C.E.L.E.C)
Président : Pascal RUMMELIN
140 route d'Épinal - 88220 HADOL
03 29 32 50 31
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Historique et généralités. Selon un texte de Henry MAJAURA, traduit par Jeannine JEHL

Allemagne
Le Prof. Dr. Hans NACHTSHEIM fut l’un des premiers chercheurs à étudier les phénomènes génétiques de dilution, sur la coloration des lapins. Il avait seulement un objectif de recherche et il n’avait aucune volonté de créer une nouvelle race de lapins. En 1949, il publie dans son ouvrage « Du lapin de garenne à l’animal domestique », un article sur ses travaux de 1929.

En 1959 Otto GRÜTZMANN, a travaillé sur les effets de la dilution des couleurs en croisant notamment des « Chamois de Thuringe » avec des « Feh de Marbourg ». Il présenta ses premiers résultats en 1964, et demanda son homologation seulement en 1973, en choisissant le nom de Séparator, venant du latin « separare » qui signifie séparé. La reconnaissance lui fut refusé à l’époque. J’ai pu admirer à l’époque, quelques sujets à Leipzig, dans l’ancienne DDR.
La probabilité pour obtenir une descendance de couleur sablé* (feh-chamois) avec le facteur de dilution des couleurs est de 1/64. Ceci laisse entrevoir l’importance du travail pour arriver à un résultat. Pour un seul jeune, il faut au minimum 8 à 10 portées. Mais parfois le hasard peut bien faire les choses. J’ai constaté au milieu des années 1980, dans l’ancienne DDR, lorsque les lapins étaient encore « ramassés » chaque mois, dans les villages, la présence d’un lapin d’une bonne taille moyenne et de couleur sablé.
Selon des rumeurs, des sujets d’Otto GRÜTZMANN seraient arrivés à l’Ouest, où le départ de l’élevage du Séparator s’est fait grâce à A. SCHUMANN, ASENDORF et PATE. Ce qui est corroboré par la taille plus petite des lapins tchèques. Ce n’est cependant qu’en 1989 que la race fût reconnue au Standard, soit plus de 10 ans après l’Allemagne de l’Est. Cependant, là-bas, elle continuait seulement à vivoter.

Pays-Bas
Il en allait tout à fait différemment en Hollande, où J.F. BRINKS débuta sa sélection avec des « Feh de Marbourg » et des lapins porteurs de la couleur isabelle (bleu-chamois). Ce chemin fut plus simple et demandait moins d’efforts et de moyens.  Ce qu’Otto GRÜTZMANN aurait pu réussir avec une probalité de 1/64, car la variété isabelle n’existait dans aucune race à l’époque en Allemagne, BRINKS pouvait, statistiquement obtenir une réussite avec une chance de 1/16, ce qui pouvait être obtenu par 2 ou 3 nichées. Celle-ci était reconnue, en 1940, au Stand hollandais sous la dénomination « Beige ».

Tchéquie
La réelle percée de cette race, nous la devons à nos amis-éleveurs de la République Tchèque. Le futur président de la commission paritaire de l’élaboration d’un Standard de race dans les pays socialistes, Dip.-Ing. Jaroslav FINGERLAND, développait, au début des années 1950, un programme d’étude sur l’expression des combinaisons des gènes récessifs. Ce très grand connaisseur de l’élevage de lapins et de leur génétique, avait compris que l’obtention de tels coloris n’était possible qu’en travaillant avec un groupe d’éleveurs qui avaient un très grand nombre de clapiers. Il trouva en Vaclav PEM, un allié qui pouvait lui offrir toutes ces conditions. Les Tchèques choisirent également le Chamois de Thuringe et le Feh de Marbourg comme race de départ. En 1958, leur but fût atteint ; des lapins couleur sablé* (feh-chamois) ont pu être présentés et en 1959, reconnus au Standard Tchèque.

Angleterre
Des travaux ont été effectués afin de créer une telle race. Les premières réussites, en 1930, ne furent cependant pas de longue durée. Plus tard des « Beige » hollandais furent importés et reconnus sous la dénomination « Isabella ». Ce qui est totalement faux, car cette variété est internationalement utilisée pour le coloris « chamois bleu ».

*Traduction du terme allemand – c’est en fait l’expression d’une couleur constituée d’un mélange de poils aux extrémités jaune et gris bleu clair.

sparator 1 jp gollin.jpg - 57.65 Kb

Separator - photo : Jean-Paul GOLLIN

Caractéristiques essentielles à rechercher :

Poids idéal 2,750 kg à 3,250 kg.
Corps cylindrique et trapu.
Fourrure très dense, relativement fine.
La tête est courte, les oreilles sont consistantes.
La couleur de couverture est beige. La tête, les oreilles, les pattes, le ventre et le dessous de la queue sont à dominante bleu gris clair.
L’iris des yeux est bleu gris soutenu à reflet rubis.


Fil d'Ariane : Les Races Petites races Séparator