• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Les Races Petites races Feu Noir / Feu Bleu / Feu Havane / Feu Feh

Feu Noir / Feu Bleu / Feu Havane / Feu Feh

Envoyer Imprimer PDF

feu noir 2 em.jpg - 505.50 Kb

Feu Noir - photo : Eddy MAYEUR

Ascendance : Lapins de garenne
Importance : assez répandue
Standard adopté le 20 décembre 1920 par la Société Française de Cuniculiculture,
et homologué le 17 janvier 1921 par la Fédération Nationale des Sociétés d'Aviculture de France.


Club de race national officiel : Association Nationale des Éleveurs de Lapins de races Feu, Feh et dérivées
Président:  Eddy MAYEUR
67 rue d'Hirson 59186 ANOR
03 27 59 54 34 - 06 82 62 64 16
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Historique et généralités.
Le Noir et Feu a été isolé en 1887 dans une garenne sise dans la propriété d'un gentleman du Derbyshire, Mr COS DE BRAILSFORD. Celui-ci avait lâché dans ses terres des lapins de différentes races, et d'un accouplement ou de plusieurs, naquirent des lapins dont le poil était exactement de la couleur du terrier Noir et Feu comme le disait Pierre MEGNIN. Les races réunies par Mr COS étaient toutes de petite taille avec des oreilles courtes et droites : Hollandais, Argenté de toutes les teintes et Garenne de couleur fauve. Les Noir et Feu se reproduisirent fidèlement ; cependant, on trouve parfois dans leurs portées des petits qui ont une liste en tête comme les Hollandais ; chez d'autres la couleur noire est mêlée de poils gris ou blancs ce qui rappelle les Argentés ; d'autres encore naissent complètement feu ou plutôt fauve comme les premiers lapins lâchés dans cette garenne.

On désigna ce type de lapins sous la dénomination : type dit de Brailsford. C'était un petit lapin, très vif, de couleur noirâtre avec le dessin agouti ; les lignes de séparation entre le ventre et le menton blanchâtres et le noir étaient crèmes ou gris brunâtres. La nuque, le tour des yeux, la bordure interne des oreilles étaient eux aussi crèmes.

Plus tard, apparut le type dit de Cheltenham, nettement plus fort, moins trapu et de caractère plus doux. Nous ne savons pas avec exactitude si son origine est différente de celle du type de Brailsford. Il semble que les croisements d'origine furent renouvelés pour tenter d'améliorer les premiers Noir et Feu avec en plus le Lièvre Belge qui apportait une plus grande intensité des zones crèmes brunâtres. Ce type de croisement d'amélioration ne se faisait évidement pas sans de nombreux déchets du fait des disjonctions qui en résultaient inévitablement.

Plusieurs associations d'élevage prirent naissance en Angleterre. Le Black and Tan Club, créé en 1890, soutenait le petit type de Brailsford en se fixant pour ligne de conduite de n'apporter aucun élément étranger.

Le British Black and Tan Club, quant à lui, défendait le type de Cheltenham, et pratiquait le croisement. Il se créa rapidement un type moyen qui ne devait pas dépasser 2,2 à 2,5 kg ; ce type moyen fut nommé tout simplement Noir et Feu (Black and Tan).

Eugène MESLAY, qui avait été séduit par le Noir et Feu, fut le premier à en importer dès 1893 ; il les exposa à Caen en 1894, puis à Paris. MESLAY s'avéra être un fervent défenseur de cette race en France et même en Europe. Le Noir et Feu pénétra en Allemagne en 1896 et en Hollande vers la même époque. Actuellement, le Noir et Feu est élevé, en plus de l' Angleterre, son pays d'origine, en Hollande, en Allemagne, en Suisse et en France où il est bien répandu. La Commission des Standards de la Société Française de Cuniculture accepta le standard le 20 décembre 1920.

En savoir plus avec la publication FFC INFOS de Juillet 2001

Feu Bleu
Quelques années plus tard, Mr ATKINSON, de Huddersfield, croisait un Noir et Feu avec une femelle fauve "suie" (on dirait aujourd'hui fortement voilée) et obtint des Feu bleus. Il faut avouer que l'origine de cette femelle est incertaine comme ont l'honnêteté de l'écrire les auteurs qui relatent cette histoire. Quoi qu'il en soit, le "bleu et feu" fut sélectionné en élevage assez consanguin avant d' obtenir les faveurs du public et de presque détrôner le "Noir et Feu". Bientôt, les éleveurs croiseront ces deux races fréquemment et aujourd'hui, il est habituel d'obtenir des bleus dans des portées de noirs.

Feu Havane (brun).
C'est vers 1920 qu'il est apparu à Cambridge, chez Mr CHILDS. Nous pourrions croire qu'une introduction de Havane a eu lieu mais l'obtenteur s'en défend vigoureusement. D'après lui, le "havane et feu" est né dans une portée de deux "Noir et Feu" de pure race. Tout cela est fort possible étant donné les croisement initiaux effectués pour obtenir le "Noir et Feu" à partir d'Argentés de toutes les couleurs.

Bibliographie : Thèse Docteur Vétérinaire Samuel BOUCHER - 1993
Les Cahiers du Conservatoire (mars 1981)

Lire aussi: Présentation du Feu Noir par J Arnold, Texte original tiré du numéro spécial de la France Cuniculicole de 1973

Caractéristiques essentielles à rechercher :

Poids idéal compris entre 2,500 kg et 2,900 kg.
Rotondité d'ensemble bien marquée, la taille reste assez réduite.
Fourrure dense (bourre épaisse) bien collée au corps. Les poils recteurs particulièrement apparents concourent à faire ressortir le lustre caractéristique.
Le Noir, Bleu ou Havane doit être profond et bien brillant. Le feu très soutenu (nuance rousse ou acajou), doit mettre en avant son éclat et sa pureté.
Bonne extériorisation des marques (démarcation et étendue).

feu bleu.jpg - 132.16 Kb feu feh em.jpg - 44.60 Kb feu havane em.jpg - 29.35 Kb

Feu Bleu - - - - - - - - - - - - Feu Feh - - - - - - - - - - - - - - Feu Havane

feu 4 varits em.jpg - 50.21 Kb

Lapins Feu en 4 variétés

Toutes photos : Eddy MAYEUR

Fil d'Ariane : Les Races Petites races Feu Noir / Feu Bleu / Feu Havane / Feu Feh