• Full Screen
  • Wide Screen
  • Narrow Screen
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size
Les Expositions Les Règlements Règlement spécifique cobayes

Règlement spécifique cobayes

Envoyer Imprimer PDF

Règlement de présentation cobayes

Animaux à exposer
Tout animal présenté doit être assimilable à une race ou une variété existante et décrite au standard (se reporter à la nomenclature officielle).

La race ou variété nouvelle sera homologuée après avis de la Commission des Standards, à condition qu’elles apportent réellement une originalité par rapport aux variétés existantes et qu’elles se reproduisent fidèlement de génération en génération (qu’elles soient « fixées »).

Pour une appréciation correcte des cobayes, il est nécessaire que les animaux aient atteint leur plein développement, en particulier chez les cobayes à poils longs pour lesquels la fourrure doit être assez développée, à l'exception des expositions de jeunes sujets où les animaux sont jugés selon des règles spécifiques (voir règlement spécifique sur le site de la FAEC).

Identification
Suite à la réunion de la commission des standards à Mâcon en 1998 et à la précision apportée par la Fédération Nationale des Juges le 1er janvier 2007, ne pourront être jugés dans les expositions françaises que les cobayes identifiés à l'aide d'une pastille de couleur avec des chiffres imprimés, qu'elle que soit l'année de naissance.

Depuis 2007, la numérotation est double (sur et sous l'oreille). En cas de changement de règlementation, la FAEC publierait les textes officiels et les juges seraient avertis par la FAEC via la FNJ.

Une dérogation est possible dans les expositions internationales pour les cobayes étrangers. Le juge doit alors être expressément prévenu par le responsable de l'exposition organisatrice avant son jugement. Ces animaux ne peuvent pas concourir pour un titre national.

Les pastilles ainsi que les certificats d’identification qui les accompagnent ne sont délivrés que par la FAEC qui gère le fichier national.

Tout cobaye non identifié  ou identifié à l'aide d'un quelconque autre moyen doit être disqualifié.

Toilettage
Un cobaye d'exposition doit arriver propre devant le juge.

Tous les cobayes peuvent être lavés. Pour cela, après l'avoir mis dans un évier d'où il ne pourra pas s'échapper faites couler doucement l'eau du robinet tiède sur son dos tout en lui parlant pour le rassurer. Vous mettrez ensuite du shampoing au pH neutre et frotterez doucement ses poils. Un rinçage soigneux doit permettre d'enlever tout le détergent. On veillera à ne pas mettre d'eau dans les yeux ou les oreilles de l'animal. Les oreilles et les replis sont nettoyés à l'aide d'un morceau de coton imbibé d'eau tiède. Les ongles sont coupés.

L'animal lavé doit être séché à l'aide d'une serviette puis d'un sèche-cheveux (position intermédiaire pour ne pas le brûler). Il ne faut pas laisser un animal mouillé et essuyé sécher seul. Le stress, le froid et l'humidité favorisent la survenue de maladies de l'appareil respiratoire.

Les cobayes à poils longs sont ensuite "papillotés". On forme une queue de cheval avec la mèche à papilloter. On l'enveloppe dans du papier absorbant, en l'enroulant éventuellement sur un petit morceau de bois, en accordéon en partant de la base du poil et en terminant par la pointe. Un élastique maintien le tout en place.

Le peignage et le séchage des Texels doit se faire avec mesure afin de laisser les ondulations s'exprimer.

Il est conseillé de laver les sujets suffisamment longtemps avant le concours pour que la texture du poil reprenne son aspect naturel lié à chaque race.

Jugement
Lors du jugement et en dérogation au règlement général des expositions, il est parfaitement admis qu’un représentant des éleveurs soit désigné pour donner l’ultime coup de peigne aux sujets munis de papillotes, à condition naturellement que cette personne observe la plus grande réserve vis à vis du juge.

Le toilettage se fait lors du jugement et suffisamment à l'avance pour ne pas ralentir le juge. Il est effectué si possible en dehors de la vue du juge, et la présentation est faite par un éleveur ou par un commissaire, selon ce que décide le président de l'exposition.

La distribution des cartes de jugement est faite par la FAEC et la FFC (voir le site de la FAEC et de la F.F.C).

L’animal en exposition: conseils pratiques aux organisateurs
Le logement : Le cobaye est craintif et casanier. Il se sent perdu dans une cage ouverte de tous côtés. Il sera donc nécessaire de lui installer une litière suffisante pour qu’il puisse s’y blottir. Ainsi dissimulé, il se tranquillise et s’adapte à ce milieu de vie provisoire.

La prise en main est un moment délicat. L’animal est en effet terrorisé par une main étrangère et la panique lui fait recourir à son seul moyen de défense : la fuite. Il entame donc une ronde éperdue. Aussi, faut-il l’immobiliser dès l’ouverture de la cage, quitte à saisir avec lui une poignée de paille et à le tenir sans brutalité mais fermement. On le posera sur la table en l’immobilisant des deux mains. Il faudra attendre quelques instants avant de le relâcher doucement.

Vérification du sexe : Elle se fait en pressant très légèrement autour de l’orifice génital. Attention à ne pas presser l’intestin ce qui peut créer des désordres digestifs chez des sujets fragiles. Attention également à ne pas laisser de poils entrer dans le fourreau des mâles (notamment chez les cobayes à poils longs). Toutefois, pour tous les sujets et à n’importe quel âge, on peut d’un seul coup d’œil distinguer les mâles des femelles.
La vue externe de l'appareil génital mâle a la forme d'un O. Les bourses sont visibles chez les sujets adultes, les tétines sont très petites.
La vue externe de l'appareil génital femelle a la forme d'un Y. Les tétines mesurent presque un centimètre chez les sujets adultes.

Races, variétés, couleurs autorisées : nomenclature et dénominations officielles exclusives : L’inscription sur les feuilles d’engagement doit obligatoirement suivre cette liste. Aucune appellation autre ne doit être mentionnée (sauf s’il s’agit de race en cours d’homologation ou de race étrangère homologuée accompagnée de son propre standard dans sa langue d'origine - et non d'un standard provisoire - et de sa traduction).

Quelques définitions permettant de mieux se repérer:
Catégorie: regroupement arbitraire en fonction des catégories de poil permettant de catégoriser les animaux lors d'un championnat.
Classe: regroupement pratique de races sous un numéro en fonction de ressemblances permettant de catégoriser les animaux lors d'un championnat.
On définit par exemple la classe 1 pour les UPL, la classe 2 pour les Agoutis.

Variété: ensemble d'animaux d'une race ayant des caractéristiques communes, souvent la couleur ou le type de poils (ex. variété noire, havane, branche de la race UPL).
La variété peut en effet représenter une branche de la race.

Catégories

Classes

Variétés

Poils courts

1 - UPL ou Unicolores à Poils Lisse




2 - Agouti,


Solids, Bringés et Rouans


3 - Feux

4 - Cobayes à dessins








5 - Couronnés anglais, américains non satinés

Blanc à yeux bruns ou noirs
Blanc à yeux roses ou rougeâtre 
Blanc à yeux bleus
Noir, Lilas, Havane, Beige, Rouge, Bleu, Crème, Doré

Gris, Doré, Saumon, Argenté,  Cannelle, Autre Agouti

Rouge, Bleu, Tricolore, Autre Rouans

Feu noir / Havane ou Lilas
Noir /Havane ou lilas et Blanc

Himalayen noir ou havane
Hollandais toutes couleurs reconnues
Écaille de tortue noir, havane ou lilas
Écaille de tortue et blanc noir, havane ou lilas
Arlequin, Dalmatien toutes couleurs reconnues

Couronnés anglais non satinés toutes couleurs reconnues
Couronnés américains non satinés toutes couleurs reconnues

Poils durs ou dressés

6 - Abyssiniens

7 - Rex à poils durs


Toutes couleurs admises, même non reconnue

Poils longs

8 - Shelties et Shelties couronnés

9 - Péruviens

10 - Texels et Texels couronnés, Alpaga




Toutes couleurs admises, même non reconnue


Poils satinés

11 - Satins

12 - Couronnés satins

13 - Shelties et Péruviens satins


Toutes couleurs reconnues

Toutes couleurs reconnues

Toutes couleurs admises, même non reconnue

Toutes couleurs reconnues signifie que la couleur doit être définie dans le standard pour au moins une race ou variété de cobaye

Toutes couleurs admises même non reconnues signifie que la couleur et le dessin, même imparfaits ou inconnus par ailleurs sont admis. Lors de l’engagement, il n’est alors pas utile de préciser la couleur ou le dessin

Conseils aux Juges
Il n’y a pas de masse maximum chez le cobaye mais les sujets les plus lourds ne dépassent guère 1500 à 1600 g. Il n’est pas souhaitable de favoriser les sujets trop gras qui sont souvent sensibles à des maladies dues aux surcharges pondérales (problèmes cardiaques notamment).

Par ailleurs, les masses minimum sont à respecter car un cobaye trop léger a du mal à exprimer une conformation parfaite.

Lors de l’expertise, il convient d’observer plus particulièrement les oreilles car chez ces petits animaux bagarreurs, elles sont parfois dentelées ce qui doit être pénalisé sans toutefois aller jusqu'à l’exclusion. Les causes d’exclusion pour ce motif doivent être comparables à des mutilations (oreilles fendues, nettement déchirées ou fortement dentelées suite à des morsures par exemple). Le juge reste maître de son choix.

Un petit conseil aux juges : lorsqu’il est paniqué, le cobaye urine facilement. Par ailleurs, les cobayes lors de l’expertise sont souvent appuyés par le juge sur sa blouse. Il est donc conseillé de prévoir ce type d’inconvénients en employant une blouse facilement lavable (éviter le coton et préférer les tissus plus modernes).

Fil d'Ariane : Les Expositions Les Règlements Règlement spécifique cobayes